Tricot

Beaucoup de personnes disent tricoter en regardant la télévision ; une affirmation qui milite pour l'idée selon laquelle il n'est pas indispensable de voir pour s'adonner à ce loisir.

Plusieurs tricoteuse aveugles ou mal voyantes partagent cet avis si l'on s'intéresse à des points simples et répétitifs. Toutefois, lorsqu'il s'agit de s'engager dans la réalisation d'un grand ou petit ouvrage, il s'avère profitable d'être au contact de personnes qui ont la vue et la connaissance du tricot.

En effet, rechercher un modèle compatible avec les capacités et les envies des personnes nécessite de feuilleter plusieurs catalogues ouis il faut le dicter pour le rendre utilisable sur un support adapté (braille, gros caractères ou enregistrement sonore).

De plus en cours de réalisation, il n'est pas rare de rencontrer quelques difficultées inhérentes à un travail manue (perte d'une maille, besoin de mesure) ; autant de cas où la présence d'une personne voyante est utile.

Enfin, il y a la phase de finition du travail pour laquelle une bonne vue associée à un savoir-faire en couture est très précieuse pour l'achèvement du travail (assemblage des éléments de l'ouvrage, pose de boutons...)

Les ateliers tricot de la rue Jacquier répondent à ces besoins dans un esprit de convivialité. Ils sont ouvert aux personnes débutantes ou désireuses de reprendre le tricot malgré leur déficience visuelle. Les objectifs poursuivis par les participants sont divers mais avant tout il s'agit de se faire plaisir, tricoter pour soi, pour offrir ou pour participer à une action caritative.